Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les Canadiens trouvent que leur image à l'étranger s'est améliorée

Une bonne majorité de Canadiens jugent que l'image du Canada à l'étranger s'est améliorée, selon un sondage, qui a aussi enregistré une baisse de popularité pour le gouvernement libéral de Justin Trudeau.

Un sondage Nanos mené en collaboration avec l'Institut de recherche en politique publique (IRPP) révèle que 63 pour cent des Canadiens trouvent que la réputation du Canada s'est embellie ou quelque peu embellie - le chiffre le plus élevé depuis dix ans.

L'an dernier, alors que le gouvernement Trudeau venait tout juste d'être élu, 59 pour cent des Canadiens estimaient que l'image du Canada s'était améliorée.

Or, le gouvernement Trudeau ne semble pas bénéficier de cette perception positive sur le plan international. Il y a un an, 37 pour cent des répondants jugeaient que la performance des libéraux était très bonne. Cette année, seulement 15 pour cent en disent tout autant - soit presque le même chiffre qu'avait obtenu l'ancien premier ministre Stephen Harper en 2014.

En tout, 43 pour cent des Canadiens ont qualifié le gouvernement libéral de très bon ou bon cette année par rapport à 60 pour cent en 2015.

Les répondants se sont montrés aussi plus critiques sur l'orientation de leur pays. Il y a un an, 63 pour cent d'entre eux disaient que le Canada s'en allait dans la bonne direction, alors que 54 pour cent ont émis la même opinion cette année.

Le sondage de Nanos Research a été mené auprès de 1000 Canadiens qui ont été sélectionnés au téléphone et qui ont rempli le questionnaire en ligne entre le 16 et le 19 décembre. La marge d'erreur est de 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

"Les opinions des Canadiens sur la direction suivie par le pays et la performance du gouvernement libéral sont comparables aux niveaux obtenus par les conservateurs après leur victoire électorale. En revanche, les avis des Canadiens au sujet de notre réputation internationale et du fonctionnement de notre fédération sont plus favorables depuis le gouvernement Trudeau", a analysé le président de Nanos Research, Nik Nanos.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.