NOUVELLES
21/12/2016 09:53 EST | Actualisé 22/12/2017 00:12 EST

Quatorze soldats turcs tués dans le combat contre Daech dans le nord de la Syrie

ANKARA, Turquie — Dix soldats turcs ont perdu la vie dans trois attentats-suicides perpétrés dans une ville du nord de la Syrie que l'armée turque et des combattants de l'opposition syrienne tentent de reprendre aux djihadistes, a annoncé la télévision turque, mercredi.

La nouvelle a été rapportée par la télévision TRT quelques heures après que le président turc Recep Tayyip Erdogan eut déclaré que Daech (le groupe armé État islamique) se battait «pour sa survie» à Al-Bab, lançant des attentats-suicides et d'autres attaques avec des engins explosifs improvisés.

Quatre autres soldats turcs avaient déjà été tués plus tôt mercredi dans la bataille pour Al-Bab.

Trente-cinq militaires turcs ont perdu la vie dans le nord de la Syrie depuis le mois d'août, quand Ankara a déployé des troupes au sol pour appuyer les forces de l'opposition syrienne soutenues par la Turquie afin de «nettoyer» la zone frontalière des combattants de Daech et freiner l'expansion territoriale des Kurdes syriens.