NOUVELLES
21/12/2016 06:20 EST | Actualisé 22/12/2017 00:12 EST

Nigeria: plus de 100 sacs de "riz en plastique" saisis à Lagos avant les fêtes

Les douanes du Nigeria ont saisi 102 sacs de 50 kg de riz en plastique destiné à être vendu à l'approche des fêtes de fin d'année dans la capitale économique Lagos, a-t-on appris mercredi auprès d'un haut responsable du service.

Le "riz en plastique", étiqueté "meilleur riz tomate" (best tomato rice) mais n'indiquant ni origine ni date de conditionnement, a été intercepté lundi dans le quartier d'Ikeja, dans la mégapole de 20 millions d'habitants, a déclaré à l'AFP un cadre des douanes qui a requis l'anonymat.

Les douanes pensent que les sacs ont été introduits clandestinement dans le pays depuis la Chine, via le port de Lagos, alors que le Nigeria a interdit l'importation de riz afin de stimuler la production locale de cet aliment de base, a-t-il précisé.

"Nous avons fait une analyse préliminaire du riz en plastique. Après l'ébullition, il était collant et seul Dieu sait ce qui serait arrivé si les gens l'avaient consommé", a déclaré Mohammed Haruna, contrôleur des douanes pour la zone d'Ikeja, cité par des médias locaux.

D'après M. Haruna, ce riz devait être vendu avant les festivités de Noël et du Nouvel An alors que le prix du riz a flambé ces derniers mois.

Un sac de 50 kilogrammes de riz, aliment de base au Nigeria, se vend aujourd'hui environ 20.000 nairas (60 euros), soit plus du double de ce qu'il valait en décembre l'année dernière.

L'inflation dans le pays a atteint 18,5% en novembre, sa 13e hausse mensuelle consécutive, notamment dans le secteur agroalimentaire.

Les douanes ont envoyé le riz incriminé à l'Agence nationale pour l'administration et le contrôle des aliments et des médicaments (NAFDAC) pour une analyse plus approfondie.

joa/cl/jlb