NOUVELLES
20/12/2016 23:48 EST | Actualisé 21/12/2017 00:12 EST

Les trois grandes phases de la chute de l'URSS (1985-1991)

Des réformes de la Perestroïka à la démission le 25 décembre 1991 de son dernier dirigeant Mikhaïl Gorbatchev, précédée le 8 par la dissolution de fait par les présidents russe, ukrainien et bélarusse, la disparition de l'URSS s'est déroulée en trois étapes principales:

- 1985-1989: Gorbatchev et la Perestroïka -

Mikhaïl Gorbatchev devient en mars 1985 le numéro un soviétique. Cet apparatchik jeune (56 ans) par rapport à la moyenne d'âge des dirigeants de l'URSS à l'époque, engage un vaste plan de réformes, la Perestroïka, pour sauver une économie secouée par la chute des prix pétroliers, la pénurie chronique de biens de consommation et une dette d'Etat croissante.

Embourbée en Afghanistan depuis 10 ans, l'armée Rouge se retire en 1989.

- 1989: Le mur tombe -

En mai, la Hongrie ouvre sa frontière avec l'Autriche, première brèche dans le rideau de fer. En juin, en Pologne, après des élections semi-libres, le syndicat anti-communiste Solidarnosc met fin à l'hégémonie du PC. Gorbatchev laisse faire.

A l'automne, les régimes communistes d'Europe orientale tombent un à un, et Moscou n'intervient toujours pas. Le 9 novembre, le Mur de Berlin s'effondre, puis la Tchécoslovaquie fait sa Révolution de velours et la Roumanie exécute son dirigeant stalinien, Nicolae Ceausescu. Le bloc socialiste n'est plus.

- 1990-1991: L'implosion de l'URSS -

En 1990, des républiques de l'URSS manifestent leurs velléités d'autonomie. En juin, la Russie, la plus grande d'entre elles, proclame sa souveraineté sous l'impulsion de Boris Eltsine, grand adversaire politique de Gorbatchev.

En mars 1990, la Lituanie proclame son indépendance. En janvier 1991, les troupes soviétiques interviennent (13 morts) mais finissent par se retirer. Moscou a perdu.

Gorbatchev négocie un nouveau traité pour sauver l'URSS, mais le 19 août, des conservateurs communistes fomentent un putsch. Le coup d'Etat échoue. Neuf républiques soviétiques déclarent leur indépendance en août et septembre.

Le 8 décembre, les dirigeants russe, ukrainien et bélarusse signent un traité mettant fin à l'URSS. Le 25 décembre, le président de l'Union soviétique Mikhaïl Gorbatchev démissionne.

alf/vdr/rap