NOUVELLES
21/12/2016 01:33 EST | Actualisé 22/12/2017 00:12 EST

La passion des Saoudiens pour le café et le chocolat ne faiblit pas

Les envies gourmandes et la frénésie de caféine semblent toujours aussi fortes en Arabie saoudite malgré la morosité de l'économie.

Des foules ont envahi mardi soir à Ryad les allées du Salon international du café et du chocolat présenté par les organisateurs comme le plus grand de ce genre au Moyen-Orient. Il s'agit de la 3e édition.

Les exposants disent que le café et le chocolat font partie intégrante de la culture saoudienne, que ce soit en période faste ou par des temps difficiles comme en ce moment.

En Arabie, "les gens boivent du café tous les jours, c'est très important", explique Sara al-Ali en montrant la façon traditionnelle de faire un café turc.

Sara al-Ali, qui se présente sur sa carte de visite comme une "amatrice de café", fait la promotion de sa nouvelle entreprise, That Coffee, qu'elle gère à partir d'un petit camion.

"J'y pensais depuis des années et j'ai commencé à investir dans mes compétences parce que je veux améliorer la qualité du café en Arabie saoudite et internationalement", dit cette femme qui fait partie des 130 exposants dans ce salon ouvert jusqu'à vendredi.

A un autre stand, Mohammed al-Geasyer explique que le chocolat et le café font partie de la tradition locale. "Quand nous avons un invité à la maison, une façon de l'accueillir est de lui servir du chocolat et des dattes avec du café arabe", dit-il.

Les ventes de café et de chocolat ont augmenté de 12% cette année à 700 millions de riyals (180 millions d'euros), selon des chiffres officiels.

L'Arabie saoudite est confrontée à des difficultés économiques, alors que le prix du baril de pétrole a chuté d'environ de moitié par rapport à la mi-2014. Le gouvernement a imposé des mesures d'austérité.

it/ras/nbz