NOUVELLES
21/12/2016 02:13 EST | Actualisé 22/12/2017 00:12 EST

Attaque à Berlin: les autorités recherchent un suspect tunisien

BERLIN — Les enquêteurs allemands recherchaient mercredi un homme tunisien dont les documents ont été retrouvés dans le camion qui a fauché un marché de Noël à Berlin, faisant 12 victimes et 48 blessés.

Daech (le groupe armé État islamique) a revendiqué la responsabilité de l'attaque survenue lundi soir dans le marché situé tout près de l'église du Souvenir, au centre de la capitale allemande.

Peu après, les policiers avaient arrêté un Pakistanais qui se trouvait à environ un kilomètre du marché et qui correspondait aux descriptions des témoins. Ils l'ont finalement relâché le jour suivant puisqu'ils ne disposaient pas de preuves le liant à l'attaque.

Plusieurs médias allemands ont annoncé mercredi, sans identifier leurs sources, que les autorités étaient maintenant aux trousses d'un Tunisien dont les papiers d'identification ont été retrouvés dans le camion.

Il se nomme Ahmed ou Anis A., mais il utilisait vraisemblablement plusieurs noms.

Les policiers de Berlin disent avoir reçu 508 informations liées à l'attaque en date de mardi soir, mais on ne savait pas si celles-ci ont mené à des pistes concrètes.

Les autorités n'ont pas non plus précisé s'ils recherchaient un ou plusieurs suspects.

Les porte-parole du ministère tunisien de l'Intérieur et du ministère tunisien des Affaires étrangères n'avaient pas d'information sur le possible suspect et ils n'ont pas pu dire si les autorités tunisiennes avaient été contactées par leurs homologues allemandes.

Daech, qui a revendiqué l'attaque sur son agence de presse Amaq, n'a pas identifié l'individu, mais l'a décrit comme un «soldat de l'État islamique».

Le plus haut procureur allemand, Peter Frank, avait affirmé aux journalistes plus tôt que l'attentat rappelait celui de Nice et qu'il semblait découler des directives de Daech.

«Nous ne savons pas assurément s'il y a un ou plusieurs assaillants. Nous ne savons pas si cette personne ou ces personnes ont été aidées», a-t-il déclaré.