Vivre

Le « jour d'après » selon Alexander Wang pour le printemps 2017 nous dérange...

À peine Noël arrivé que voici les campagnes mode du printemps-été 2017. Dans le lot de ces visuels dévoilés, une campagne nous titille réellement, c'est celle d'Alexander Wang shootée par le duo de photographes stars Inez & Vinoodh.

La campagne est intitulée "The day after" - le jour d'après, d'après quoi? Certainement d'une fête bien arrosée. On y voit les trois mannequins Binx, Lexi et Anna vêtus des modèles cool de la saison prochaine. Collées serrées, elles avancent face à l'adversité. Ce premier cliché passe encore, mais le problème est clairement ensuite.

C'est cette deuxième photo qui nous dérange clairement. La maigreur du mannequin au centre est absolument saisissante. Au moment où l'industrie de la mode ne cesse de s'autocongratuler sur son ouverture aux formes et aux courbes, cette campagne ressemble à un pavé dans la mare. Comment ne pas bloquer sur le physique de la jeune femme?

Il ne serait pas surprenant que le créateur américain soit taxé de faire la promotion de l'anorexie.

Et comme nous le racontait l'ex-mannequin Victoire Maçon Dauxerre qui fustige l'industrie de la mode qui incite à la maigreur extrême dans un ouvrage intitulé "Jamais assez maigre" paru en septembre dernier. Elle ne mangeait plus que trois pommes par jour pour seul repas combinées à des laxatifs, parfois un blanc de poulet ou de poisson, Victoire Maçon Dauxerre s'affame pour obtenir «le tour de taille top modèle »: 0 . Elle finit par ne peser plus que 103 livres pour 5 pieds 8. Elle raconte sa descente aux enfers dont elle s'est relevée avec force et détermination.

Les polémiques mode les plus marquantes

INOLTRE SU HUFFPOST

Les mannequins dits "taille plus" stars