NOUVELLES
20/12/2016 03:52 EST | Actualisé 20/12/2016 03:56 EST

Twitter: un gif malveillant provoque une crise d'épilepsie chez Kurt Eichenwald, un journaliste

Une nouvelle arme?

Le journaliste de Newsweek Kurt Eichenwald entreprend des démarches judiciaires contre un utilisateur de Twitter qui lui a envoyé une image animée (GIF) dans le but de provoquer chez lui une crise d'épilepsie. Le journaliste affirme que le message, contenant des lumières stroboscopique, a bel et bien causé une crise.

Vendredi, un internaute sous le pseudonyme @jew_goldstein a envoyé un GIF avec la mention «tu mérites une crise d'épilepsie» (you deserve a seizure) à Eichenwald, bien connu comme étant épileptique. La page Twitter du «troll» a depuis été suspendue, mais des fichiers cache suggèrent que l'internaute se servait de sa page pour appuyer le président élu Donald Trump et insulter ses opposants.

Eichenwald est un journaliste politique et couvre Donald Trump. Il est connu comme étant «très libéral» dans ses opinions, ce qui expliquerait la raison de l'attaque, selon son employeur.

«Pour ma protection personnelle, je prends une courte pause de Twitter. Je passerai ce temps avec mes avocats et les autorités pour entreprendre des démarches contre l'un d'entre vous», a déclaré le journaliste sur Twitter.

«Ma femme est terrifiée, je suis... dégoûté. Tout ce que je tweeterai dans les prochains jours seront des copies des documents légaux, des rapports de police, etc.»

Il a ensuite affirmé qu'il se rendrait devant un juge. «Cet individu ira en cour et paiera le prix. Et si l'un d'entre vous répète son geste, je m'en assurerai aussi.»

Depuis, le «troll» en question reçoit l'appui de plusieurs membres de l'extrême droite.

troll t

Cet internaute veut offrir son soutien financier.

troll 2

«Hier, @jew_goldstein a découvert un GIF qui peut servir d'arme. Il l'a lâché sur Kurt Eichenwald et a changé la manière dont nous trollerons l'opposition pour toujours.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Manifestations contre Donald Trump (9 novembre 2016) Voyez les images