NOUVELLES
19/12/2016 06:52 EST | Actualisé 20/12/2017 00:12 EST

Turquie: simple amende pour un policier responsable de la mort d'un manifestant

Un policier turc, initialement condamné à près de huit ans de prison pour la mort d'un manifestant lors d'une fronde antigouvernementale en 2013, a vu lundi sa peine commuée en amende, a rapporté l'agence Anadolu.

Ahmet Sahbaz avait été reconnu coupable d'avoir tué Ethem Sarisuluk en juin 2013 à Ankara, lors de manifestations antigouvernementales qui dénonçaient l'"autoritarisme" du régime turc.

En septembre 2014, au terme d'un an d'un procès emblématique de la répression exercée par le gouvernement islamo-conservateur contre le mouvement de Gezi, du nom d'un célèbre parc d'Istanbul, la cour criminelle d'Ankara avait reconnu Ahmet Sahbaz coupable de meurtre mais lui avait reconnu une série de circonstances atténuantes.

Sa peine avait déjà été réduite à près d'un an et demi de prison, avant que la Cour de Cassation ne renvoie le dossier à un tribunal d'Aksaray, dans le centre du pays.

Lors de ce nouveau procès, M. Sahbaz a finalement été condamné lundi à une amende de 10.100 livres turques (2.763 euros), selon l'agence de presse progouvernementale Anadolu.

La décision a été immédiatement contestée par l'avocat et la famille de la victime, affirme Anadolu.

Ethem Sarisuluk, un ouvrier de 26 ans membre du Parti communiste turc, avait été abattu d'une balle en pleine tête et était décédé de ses blessures après deux semaines dans le coma.

Publiées sur les réseaux sociaux quelques heures après les faits, des images vidéo montraient le policier ouvrant le feu sur la victime, sans menace apparente.

"Je n'ai pas agi délibérément", a affirmé M. Sahbaz qui s'exprimait lundi par vidéo conférence lors d'une audience. "Les attaques violentes des groupes de manifestants ont été filmées. J'ai tiré en l'air. J'étais attaqué par des jets de pierres".

La vague de protestation qui a ébranlé le régime turc en 2013 a fait au moins 8 morts et plus de 8.000 blessés parmi les manifestants, selon les ONG turques.

lsb/ezz/prh