NOUVELLES
19/12/2016 11:40 EST | Actualisé 20/12/2017 00:12 EST

Syrie: au moins 20 combattants prorégime tués par l'EI près de Palmyre (ONG)

Au moins 20 soldats et miliciens prorégime ont été tués lundi dans une série d'attaques du groupe extrémiste Etat islamique (EI) contre une base aérienne proche de la ville syrienne de Palmyre, a indiqué une ONG.

Deux officiers syriens ont en outre péri dans le crash de leur hélicoptère abattu par l'organisation jihadiste près de la base, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

La ville de Palmyre, connue pour sa cité antique, vient d'être reprise par les jihadistes qui cherchent à avancer dans la région située dans la province centrale de Homs.

"Au moins 20 soldats et membres des forces prorégime ont été tués dans l'attaque contre la base, et deux officiers de haut rang ont péri dans la chute de leur hélicoptère abattu par l'EI près de la base", a précisé l'OSDH.

La base est située entre les villes de Palmyre et celle de Homs.

Selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, l'EI a multiplié ces attaques dans la zone pour mettre en difficulté les forces prorégime engagées sur plusieurs fronts --dont celui contre les rebelles-- dans la guerre.

Les combats se poursuivent près de la base que les jihadistes veulent prendre, a-t-il ajouté.

La semaine dernière, près de 40 membres de l'EI ont été tués dans des raids aériens menés par la coalition internationale antijihadistes dirigée par Washington près de Palmyre.

Le 11 décembre, le groupe ultraradical avait créé la surprise en capturant de nouveau cette cité antique, classée au patrimoine mondial de l'Humanité, après en avoir été chassé neuf mois plus tôt par l'armée syrienne appuyée par la Russie.

Des forces russes sont présentes au côté du régime dans la région.

lar/tp/iw