NOUVELLES
19/12/2016 12:20 EST | Actualisé 20/12/2017 00:12 EST

Somalie: la mission de l'Union africaine tue six personnes à un barrage

La mission de l'Union Africaine en Somalie (Amisom) a annoncé lundi avoir tué six passagers d'un minibus qui refusait de s'arrêter à un de ses barrages dans le sud du pays.

Selon l'Amisom, ses troupes dans la région de Qoryoley (sud) avaient installé samedi un barrage après avoir subi une attaque au mortier et noté des "mouvements inhabituels de minibus susceptibles de transporter des islamistes shebab".

"Le conductuer de l'un des minibus a refusé de s'arrêter et a fait demi-tour, obligeant nos soldats à tirer,tuant six personnes", précise l'Amisom dans un communiqué.

Dans un autre accrOchage, cette fois à Merka, au sud de Mogadiscio, l'Amisom affirme avoir repoussé une attaqUe de shebabs et arrêté l'un des assaillants. Selon un chef local, Moalim Ahmed Idris, l'AMISOM aurait tué une mère et quatre de ses enfants dans cet accrochage.

Mais, selon l'Amisom, au départ de son convoi de Merka, "aucune victime civile n'était à déplorer".

Ces nouveaux accrochages surviennent alors que la Somalie est engagée dans un processus électoral qui devrait déboucher sur la désignation le 28 décembre d'un nouveau président.

Confrontés à la puissance de feu supérieure de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), déployée en 2007 pour soutenir le fragile gouvernement somalien, les shebab ont été chassés de Mogadiscio en août 2011.

Ils ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions, mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides, souvent jusque dans la capitale.

fb/jpc