NOUVELLES
19/12/2016 09:38 EST | Actualisé 20/12/2017 00:12 EST

Scandale Volkswagen: entente de 2,1 milliards de dollars au Canada

Volkswagen a conclu une entente de 2,1 milliards de dollars pour rembourser les consommateurs canadiens ayant acheté un véhicule affecté par le scandale des émissions truquées, a annoncé lundi le gouvernement canadien dans un communiqué.

L'entente, qui doit encore être approuvée par la justice, prévoit le rachat, l'échange ou la réparation des véhicules appartenant aux 105.000 Canadiens ayant acheté une voiture diesel affectée par le scandale des émissions truquées dans lequel Volkswagen est impliqué depuis plusieurs mois.

Entre 5.000 et 8.000 dollars canadiens seront déboursés par client, en fonction du type de véhicule qu'il possède, pour un total de 2,1 milliards de dollars, en plus d'une amende de 15 millions de dollars canadiens.

Pour l'instant, seuls les véhicules possédant un moteur de 2 litres de cylindrée sont concernés par cette entente, certains plus gros moteurs faisant toujours l'objet d'une enquête.

"Les consommateurs sont en droit de s'attendre à ce que la publicité leur présente de l'information véridique, particulièrement quand il s'agit d'un investissement d'une si grande importance", a indiqué John Pecman, Commissaire de la concurrence dans le communiqué. Le Bureau de la concurrence canadien, qui a participé à cet accord, précise qu'il s'agit de "l'une des ententes les plus grosses de l'histoire du Canada".

Volkswagen avait avoué en septembre 2015 avoir truqué au total 11 millions de voitures dans le monde afin de les faire passer pour moins polluantes qu'elles ne l'étaient vraiment. Les provisions financières liées aux répercussions juridiques du scandale avaient provoqué en 2015 sa première perte nette depuis plus de 20 ans.

jub/amc/bdx