NOUVELLES
19/12/2016 11:00 EST

49 personnes meurent empoisonnées en Sibérie après avoir bu un produit pour le bain (VIDÉO)

Au moins 49 personnes sont mortes empoisonnées dans une ville de Sibérie après avoir bu de la lotion pour le bain.

Les autorités locales ont proclamé un état d'urgence lundi. Le gouvernement russe a quant à lui réclamé un encadrement plus étroit des ventes d'alcool.

Les ventes de lotions et de teintures contenant de l'alcool sont en hausse en Russie depuis quelques années, alors que l'effondrement des cours du pétrole et les sanctions occidentales ont poussé le pays vers la récession. Les empoisonnements avec un substitut de l'alcool sont courants en Russie, mais l'incident d'Irkoutsk - la sixième plus grande ville de Russie avec une population d'environ 1,1 million d'habitants - compte parmi les plus meurtriers des dernières années.

Les dirigeants de la région ont imposé un état d'urgence dans l'espoir d'empêcher de nouveaux décès. Ils ont aussi commencé des visites de maison en maison à la recherche d'autres victimes.

Ils ont déterminé que la lotion contenait des quantités mortelles de méthanol et d'antigel. La police a découvert une usine illégale où la lotion était fabriquée et saisi environ 500 litres du produit dans une centaine de boutiques d'Irkoutsk, selon l'agence de presse Tass.

Les forces de l'ordre russes ont ouvert une enquête et arrêté plusieurs personnes qui auraient vendu la lotion. Les dirigeants d'autres régions russes ont eux aussi lancé des opérations pour retrouver des substituts d'alcool vendus sur le marché.

Une porte-parole des autorités locales de la santé publique a expliqué lundi que les victimes se sont empoisonnées au méthanol après avoir bu cette lotion, qui contient de l'alcool. Des responsables ont indiqué que des avertissements sur les bouteilles prévenaient clairement que la lotion n'était pas destinée à un usage interne.

Huit autres personnes sont hospitalisées dans un état grave.

Le premier ministre Dimitri Medvedev a déclaré à la télévision que de telles substances doivent être interdites rapidement, puisque leurs fabricants rivalisent avec les producteurs d'alcool légitimes.