NOUVELLES
19/12/2016 16:23 EST | Actualisé 20/12/2017 00:12 EST

Les Raiders ont atteint les éliminatoires, mais ils ne prennent rien pour acquis

ALAMEDA, Calif. — Les messages de félicitations ont afflué vers Jack Del Rio, dont les Raiders ont finalement atteint à nouveau les éliminatoires, après 14 ans.

L'entraîneur a toutefois l'esprit ailleurs, car Oakland (11-3) doit ajouter deux victoires pour s'assurer d'un championnat de section. D'autant plus que 13 gains, ça vaudrait un laissez-passer jusqu'au deuxième tour.

«Je suis très content pour les partisans, a confié Del Rio. Ça faisait longtemps. De notre côté, il y a encore du travail à faire. Il faut se replonger là-dedans.»

Les Raiders ont obtenu leur place quand leur gain à San Diego a été combiné au revers des Chiefs contre les Titans.

Ils se tournent maintenant vers leur match de samedi face aux Colts (7-7). Ensuite, on terminera la saison régulière à Denver.

Les Raiders peuvent être couronnés dans leur section avec seulement un gain additionnel, mais il faudrait que les Chiefs perdent un match de plus.

L'équipe a fait des pas de géants depuis 2014, une saison amorcée avec 10 défaites de suite. Lors de la saison morte suivante, on a commencé à aller dans la bonne voie avec l'embauche de Del Rio.

Les fondations étaient là avec le quart Derek Carr et la terreur des quarts Khalil Mack, mais il fallait bonifier la structure. On l'a fait en exploitant diligemment le marché des joueurs autonomes, et aussi en repêchant un ailier espacé tel qu'Amari Cooper.

«La charge était lourde, mais nous leur avons montré à croire que tout est possible quand tout le monde travaille fort et pousse dans la même direction. Nous avons ajouté au talent qui était déjà là, et les joueurs ont commencé à y croire.»

Plusieurs victoires ont été durement acquises cette saison. Les Raiders ont prévalu sept fois en comblant un déficit au dernier quart, battant ainsi La Nouvelle-Orléans, Baltimore, Tampa Bay, Houston, la Caroline, Buffalo et San Diego.

Dans les cinq dernières minutes d'un match, la défense a été parfaite 11 fois sur 11 quand l'adversaire pouvait égaler le score ou prendre les devants, n'allouant aucun point.

«La perfection que nous recherchons n'est pas vraiment dans le résultat final, mais plutôt dans l'effort qui est fait, mentionne Del Rio. Nous voulons raffiner ce que nous faisons et continuer de remporter des batailles, pour ainsi continuer de remporter des matches.»