NOUVELLES
19/12/2016 16:28 EST | Actualisé 20/12/2017 00:12 EST

Les 49ers sont à une défaite d'égaler leur record de médiocrité

SANTA CLARA, Calif. — La seule chose qui reste à déterminer pour les 49ers de San Francisco est de savoir s'ils se souviendront de la saison 2016 comme étant la pire de l'histoire de l'équipe.

Après avoir perdu un 13e match de suite, dimanche, établissant du même coup un record d'équipe, les 49ers (1-13) devront remporter leurs deux dernières parties pour éviter d'égaler ou de battre leur record du plus grand nombre de défaites en une saison.

Les 49ers avaient perdu 14 matchs en 1978, 1979 et 2004, et ils pourraient répéter cet exploit peu enviable en s'inclinant contre les Rams de Los Angeles, samedi.

«Je ne crois pas que c'est le bon moment pour évaluer la saison, a mentionné l'entraîneur-chef des 49ers, Chip Kelly. Nous aurons amplement de temps pour le faire lorsque la saison sera terminée. En ce moment, nous y allons une semaine à la fois.»

Kelly a indiqué que l'approche était la même que lors des autres semaines: évaluer la partie précédente, apporter les ajustements et passer au prochain adversaire.

Il y aura beaucoup de points à corriger, car les 49ers ont subi le deuxième plus cuisant revers de leur saison, une raclée de 41-13 contre les Falcons d'Atlanta. Ils tiraient de l'arrière 21-0 après le premier quart, ils ont été blanchis en deuxième demie pour la troisième fois consécutive et ils ont alloué 550 verges aux Falcons.

«Ça peut être difficile à digérer pour les joueurs, ils sont humains, a fait valoir Kelly. Ils sont conscients que les choses ne se déroulent pas comme ils le souhaitent, mais je ne crois pas qu'ils se blâment entre eux. Ils prennent leur part de responsabilité et nous cherchons des solutions.»

Les nombreuses blessures aux joueurs des 49ers n'aident certainement pas leur cause. Après avoir perdu les services du receveur Torrey Smith, le demi inséré Vance McDonald et le centre Daniel Kilgore pour le reste de la saison, la semaine dernière, les 49ers ont vu six autres joueurs tomber au combat contre les Falcons.

«Pour avoir du succès dans cette ligue, il faut aussi être un peu épargné par les blessures. Quand tu peux rester en santé et que tu joues avec tes réguliers, tu as une chance de gagner, a exprimé Kelly. Il n'y a pas une équipe qui n'a pas eu à composer avec des blessures, mais il faut simplement être capable de bien les gérer.»