NOUVELLES
19/12/2016 05:52 EST | Actualisé 20/12/2017 00:12 EST

L'ancien président brésilien da Silva subira un nouveau procès pour corruption

RIO DE JANEIRO — L'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva devra subir un cinquième procès pour corruption.

M. da Silva, qui demeure excessivement populaire, et huit autres personnes sont accusés de corruption et de blanchiment d'argent relativement à la relation entre M. da Silva et le géant de la construction Odebrecht.

Le juge fédéral Sergio Moro a estimé que les preuves présentées par les procureurs sont suffisantes pour justifier un procès, concernant des allégations selon lesquelles des pots-de-vin versés par Odebrecht ont mené à l'achat de deux propriétés associées à l'ancien président.

M. da Silva nie que son institut ou lui soient propriétaires de ces deux propriétés.

La femme de l'ancien président, Marisa Leticia, et l'ancien ministre des Finances Antonio Palocci font aussi l'objet d'accusations en vertu de la décision de lundi.

M. da Silva a été président du Brésil entre 2003 et 2011. De récents sondages le placent en tête en vue de la présidentielle de 2018.