NOUVELLES
18/12/2016 23:03 EST | Actualisé 19/12/2017 00:12 EST

Japon: reprise des vols des avions militaires américains Osprey

L'armée américaine a fait part lundi aux autorités japonaises de la reprise ce jour des vols de ses avions Osprey, qui avaient été suspendus dans l'archipel la semaine passée après un accident.

"Nous avons été informés que la raison de l'accident n'était pas liée à une déficience de l'avion, mais à la rupture du tuyau de ravitaillement en vol lors d'un exercice, ce qui a déstabilisé l'appareil", a expliqué le porte-parole du gouvernement japonais, Yoshihide Suga, lors de son point presse régulier.

L'armée américaine considère donc que la conception de l'avion en lui-même n'est pas en cause, et qu'il n'y a pas de raison de clouer ses Osprey au sol plus longtemps.

Le ministère japonais de la Défense dit avoir pris acte de cette information, tout en demandant aux autorités américaines de redoubler de vigilance pour garantir la sûreté des vols de ces appareils hybrides (croisement entre un avion de transport et un hélicoptère), issus d'une coopération entre l'avionneur américain Boeing et son compatriote Bell.

En revanche, la décision américaine a mis en colère le gouverneur de la préfecture d'Okinawa où sont basés ces Osprey, qui ont toujours été vus d'un mauvais oeil dans la région en raison de divers incidents survenus par ailleurs. C'est "scandaleux", a réagi Takeshi Onaga, qui ne cesse de s'opposer à la présence militaire des Etats-Unis sur son territoire.

Les habitants d'Okinawa ont du mal à cohabiter avec le contingent américain, qui totalise dans cette région de l'extrême-sud du pays environ la moitié des quelque 47.000 soldats des Etats-Unis stationnés au Japon.

kap/anb/ia

BOEING