NOUVELLES
19/12/2016 17:26 EST | Actualisé 20/12/2017 00:12 EST

Fracturation hydraulique: la ministre de la Justice californienne poursuit l'Etat fédéral

La ministre de la Justice californienne et une Commission environnementale du même Etat américain ont porté plainte lundi contre l'Etat fédéral pour tenter de remettre en cause un feu vert à la fracturation hydraulique au large des côtes.

La plainte de Kamala Harris et de la Commission des côtes californiennes vise le département américain de l'Intérieur, qui supervise l'exploitation pétrolière sur le territoire américain.

Il a émis en mai un rapport concluant que la fracturation hydraulique, ou "fracking", n'a "pas d'impact important" sur l'environnement, ouvrant la voie à une levée d'un moratoire sur l'extraction pétrolière dans le Pacifique au large de la Californie.

Ce rapport "soutient le contraire des données existantes qui font état de dégâts substantiels causés par le fracking sur l'environnement, et de risques spécifiques posés par le fracking au large", déclare Kamala Harris dans son communiqué.

Mme Harris ajoute que le département de l'Intérieur, par l'intermédiaire de ce rapport, "enfreint les lois fédérales de protection de l'environnement", alors que les autorités doivent selon elle "prendre toutes les mesures possibles pour protéger notre précieux littoral et l'océan".

"Le rapport inadéquat du département de l'Intérieur ouvre la voie à des pratiques comme la fracturation hydraulique qui posent une menace pour la santé et le bien-être des Californiens", insiste Mme Harris, une démocrate élue en novembre au Sénat américain et qui prendra ses fonctions le mois prochain.

Ces poursuites interviennent quelques jours après un appel du gouverneur démocrate de Californie, Jerry Brown, au président américain Barack Obama, avant qu'il ne quitte la Maison Blanche.

M. Brown lui a formellement demandé de faire interdire de façon permanente toute forme de forage de pétrole et gaz au large des côtes californiennes, par souci environnemental.

Des associations de protection de l'environnement et plusieurs parlementaires californiens ont également appelé Barack Obama à protéger le littoral de l'Etat le plus peuplé du pays, avant la prise de fonctions du président élu Donald Trump le 20 janvier.

Le magnat de l'immobilier a nommé pour son gouvernement plusieurs Républicains proches de l'industrie pétrolière, dont le patron du géant pétrolier ExxonMobil, Rex Tillerson, futur secrétaire d'Etat.

Il a aussi choisi pour diriger l'Agence fédérale de l'Environnement (EPA) Scott Pruitt, ministre de la Justice d'Oklahoma, dont l'économie repose essentiellement sur l'exploitation d'hydrocarbures. M. Pruitt a engagé des poursuites par le passé contre l'EPA.

La fracturation hydraulique consiste à injecter en profondeur et à forte pression un mélange d'eau et produits chimiques additionnés de sable pour libérer du pétrole ou du gaz contenus dans de la roche de schiste.

jz/mdl/ved/jpa