NOUVELLES
19/12/2016 11:00 EST | Actualisé 20/12/2017 00:12 EST

Chaos monétaire au Venezuela: trois morts dans les émeutes (officiel)

Trois personnes ont été tuées par balle au Venezuela lors des heurts suscités ce week-end par le retrait de la circulation de la plus gross coupure, celle de 100 bolivars, qui a privé de liquide de nombreux habitants, a annoncé lundi la justice.

"Un homme, une femme et un adolescent" sont morts dans "les actes de violence de samedi, dans la ville de La Paragua", dans l'Etat de Bolivar (sud), a précisé le ministère public dans un communiqué.

"Les trois victimes ont reçu des impacts de balle qui ont causé leur mort", a-t-il ajouté.

La coalition d'opposition de la Table pour l'unité démocratique (MUD, centre droit), majoritaire au Parlement, a affirmé de son côté que le bilan des troubles s'élevait à cinq morts dans cette région où un couvre-feu a été instauré depuis samedi.

La semaine dernière, l'impopulaire président Nicolas Maduro avait surpris le pays en décrétant le retrait sous trois jours du billet de 100 bolivars (d'une valeur de 0,15 dollar au cours le plus élevé.

Mais jeudi et vendredi, les banques se sont retrouvées dans l'incapacité de fournir leurs clients en nouvelles devises en raison d'un retard de livraison de nouveaux billets de 500 bolivars.

Des manifestations ont éclaté à travers le pays et des scènes de pillages ont occasionné, notamment dans l'Etat de Bolivar, 286 arrestations, selon le ministre de l'Intérieur Néstor Reverol.

Face à la colère populaire, le président socialiste Maduro a différé au 2 janvier le retrait des billets de 100 bolivars, imputant le retard de livraison des nouveaux billets à un sabotage international de "l'empire", soit des Etats-Unis.

Une cargaison de nouvelles coupures est enfin arrivée dimanche, mais lundi de nombreuses personnes, manquant de liquide, continuaient de faire la queue devant des agences bancaires.

Le pays pétrolier, dont les finances se sont effondrées avec la chute des cours du brut, est en pleine tourmente, avec une inflation vertigineuse de 475% en 2016, selon le Fonds monétaire international (FMI).

mjr/ka/ger