NOUVELLES
19/12/2016 04:35 EST | Actualisé 20/12/2017 00:12 EST

Barette et Leitao refusent d'avance l'offre d'Ottawa en financement de santé

OTTAWA — Sitôt arrivés, sitôt prêts à partir.

Les ministres québécois des Finances et de la Santé se sont présentés à la réunion fédérale provinciale sur le financement des soins de santé, lundi matin, en dénonçant l'offre présentée par le gouvernement fédéral.

Le bouillant ministre Gaétan Barrette invitait Justin Trudeau à rappeler à l'ordre son ministre des Finances Bill Morneau ou à le remplacer. Carlos Leitao, pour sa part, tenait mordicus à une augmentation des transferts d'Ottawa pour que la part du fédéral dans le financement de la santé revienne à 25 pour cent pour l'ensemble des provinces.

Vendredi, le ministre Morneau a présenté son offre aux provinces, offre qui remet à trois pour cent l'augmentation des transferts d'Ottawa, alors que les provinces demandent qu'on maintienne une augmentation de six pour cent. Ottawa ajoute à ces transferts de l'argent pour les soins à domicile et la santé mentale, argent que Québec pourra dépenser à sa guise, n'étant pas tenu par les conditions d'Ottawa, fédéralisme asymétrique oblige.

Cette offre, qualifiée d'ultimatum par le ministre Barrette, est la démonstration, selon lui, que le gouvernement fédéral a choisi des emplois en construction plutôt que des emplois en santé. Et dans ces conditions, le ministre Barrette prévoyait déjà reprendre la route de Montréal à temps pour éviter les bouchons de circulation.