NOUVELLES
19/12/2016 07:28 EST | Actualisé 20/12/2017 00:12 EST

Alerte rouge à la pollution en Chine

PÉKIN, Chine — Plusieurs villes du nord de la Chine ont décidé lundi de limiter le nombre de voitures en circulation et de fermer des usines en réponse au smog suffoquant qui les enveloppe.

Une «alerte rouge» à la pollution atmosphérique est en vigueur à travers le pays.

Plus de 700 entreprises ont interrompu leurs activités dans la capitale, Pékin, et la police limitait le nombre de voitures sur les routes en surveillant les plaques d'immatriculation, selon la presse locale.

Des dizaines de villes ont fermé leurs écoles ou adopté d'autres mesures depuis l'annonce de l'«alerte rouge», vendredi.

Les dirigeants de la province du Hebei, dans le nord du pays, ont ordonné aux usines de charbon et de ciment de fermer temporairement leurs portes ou de freiner leur production. Ailleurs, les hôpitaux se préparaient à être inondés de patients souffrant de problèmes respiratoires.

Le smog avait précédemment cloué des vols au sol et fermé des autoroutes en raison de la mauvaise visibilité.

Des photos de la ville de Jinan, au sud de Tianjin, montrent des gratte-ciel presque complètement masqués par le smog.

La pollution atmosphérique en Chine est attribuée à la dépendance du pays envers le charbon et aux émissions des voitures plus anciennes.