POLITIQUE
18/12/2016 05:24 EST

Manitoba: le premier ministre estime justifié de passer deux mois au Costa Rica

Chris Wattie / Reuters
Manitoba Premier Brian Pallister speaks to journalists at the First Ministers’ meeting in Ottawa, Ontario, Canada, December 9, 2016. REUTERS/Chris Wattie

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, prévoit passer entre six à huit semaines par année sur sa propriété au Costa Rica durant son mandat, incluant la présente période des fêtes, mais celui-ci affirme qu'il y accomplira du travail relié à ses fonctions.

En entrevue de fin d'année dans son bureau parlementaire à Winnipeg, M. Pallister a affirmé qu'il effectuait du travail au Costa Rica pour lequel il préférait ne pas être interrompu et qu'il en profitait tout de même pour passer du temps avec sa famille.

Les voyages de M. Pallister au Costa Rica ont été sous les feux des projecteurs lors de la campagne électorale du printemps dernier, après qu'une enquête du réseau anglais de Radio-Canada eut révélé qu'il avait passé environ 240 jours dans ce pays depuis son élection comme chef progressiste-conservateur en septembre 2012, soit l'équivalent d'un jour sur cinq.

Quelques semaines plus tôt, M. Pallister avait dit au Winnipeg Free Press ne pas avoir été au Costa Rica au début 2016, ce qui était faux.

Le premier ministre et son équipe semblent désormais avoir adopté un plan de communications plus transparentes sur ses voyages dans le sud, a dit Royce Koop, professeur d'études politiques à l'Université du Manitoba.

M. Koop a dit croire qu'ils étaient transparents sur le temps que le premier ministre passera à l'étranger "plutôt que de laisser l'occasion à l'opposition de le découvrir et d'en faire une histoire".

M. Pallister a affirmé qu'il avait passé beaucoup de temps au Costa Rica en outre parce qu'il travaillait à développer ses biens immobiliers. Le journal Costa Rica Star a indiqué plus tôt cette année que M. Pallister détenait trois propriétés couvrant un total de cinq hectares.

Le premier ministre a soutenu que ses dix mois passés au Manitoba dans une année représentaient plus qu'une année complète de travail.

"Je travaille habituellement des semaines de 60 heures, alors dans les dix mois que je suis ici, je fais habituellement l'équivalent de 15 mois de travail, et c'est une source de fierté", a affirmé le premier ministre.

"Les Pallister, sur leur pierre tombale, veulent simplement que soit inscrit "il était un bon travailleur"", a-t-il poursuivi.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Nos coups de coeur du Costa Rica Voyez les images