Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le syndicat des métallos et la Ville de Hamilton s'opposent à la vente de Stelco

À Toronto, le syndicat des métallos et la Ville de Hamilton s'opposent devant les tribunaux à la vente de Stelco, anciennement US Steel Canada, à la société américaine de fonds de placements Bedrock dans le cadre de la restructuration de la compagnie.

Selon le syndicat, les fonds avancés par Bedrock sont insuffisants pour couvrir le déficit de près d'un milliard de dollars dans les caisses de retraite.

Si la cour supérieure approuve l'entente du 9 décembre, les retraités de l'aciérie de Hamilton pourraient perdre jusqu'à 30 % de la valeur de leur régime, tandis que ceux de la fonderie de Nanticoke ne perdraient rien au change.

La Ville de Hamilton craint pour sa part qu'elle ne puisse récupérer des taxes en souffrance de six millions de dollars. Elle dit soutenir les métallos et vouloir protéger le lac si Stelco y vend une partie de ses terrains.

L'entente sur l'achat de US Steel Canada par Bedrock prévoit notamment de vendre ou louer des hectares de terrains de la Stelco à Hamilton.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.