Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Après le bobsleigh, la Russie est prête à abandonner une Coupe du monde de ski de fond

La présidente de la Fédération russe de ski de fond est prête à annuler les courses de Coupe du monde qui doivent bientôt être disputées au pays en raison du scandale de dopage qui le touche actuellement.

Elena Valbe a déclaré à l'agence R-Sport qu'elle ne « s'opposerait absolument pas » à ce que la Coupe du monde de Tyumen, qui doit avoir lieu du 16 au 19 mars, soit déplacée à l'extérieur de la Russie si ce geste de bonne volonté pouvait permettre à la Russie de participer aux Jeux olympiques d'hiver de 2018.

La Russie est de nouveau sous les feux de la rampe à la suite de la publication de la deuxième partie du rapport McLaren, de l'Agence mondiale antidopage, dans lequel il fait mention d'un vaste système étatique de dopage et du camouflage de tests positifs de 12 médaillés des Jeux d'hiver de Sotchi.

Les Championnats du monde 2017 de bobsleigh et de skeleton ont été déplacés de la Russie après que plusieurs des meilleurs athlètes au monde eurent déclaré qu'ils n'allaient pas s'y rendre en raison des inquiétudes liées au dopage.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.