DIVERTISSEMENT
14/12/2016 01:53 EST | Actualisé 14/12/2016 01:58 EST

Katherine Levac lancera son spectacle à l'hiver 2018 (ENTREVUE)

Facebook/ Katherine Levac

«Enfin!», échapperont plusieurs. C’est officiellement au début 2018 que Katherine Levac lancera son très attendu premier one woman show. Ses nombreux (ses) admirateurs (trices) auront bientôt une date à encercler au calendrier, puisque son producteur, Avanti, mettra en branle la vente des billets dans quelques semaines.

La jeune femme profitera de l’année 2017 pour peaufiner son matériel et se réchauffer dans de petites salles. Elle a d’ailleurs déjà offert quelques prestations au cabaret Le Bordel, rue Ontario, à Montréal.

«Le rodage commence au printemps et le show va sortir à l’hiver 2018, a précisé Katherine, en entrevue avec le Huffington Post Québec. Après les tournages de Like-moi, je vais me concentrer sur l’écriture, le rodage, le stand up. J’ai très hâte, d’ailleurs!»

Katherine Levac promet que ce premier spectacle, auquel elle rêve depuis longtemps, sera «du Katherine Levac comme les gens [la] connaissent». Aurons-nous droit à une apparition de sa presque mythique Paidge Beaulieu, de la «fille qui cherche un chum» de Like-moi ou d’autres personnages qu’elle a incarnés au fil des ans, que ça soit dans SNL Québec, Le nouveau show ou Like-moi?

«Là, j’en suis au point où j’ai plein d’affaires devant moi, et je dois faire des choix. Et c’est difficile», a gémi l’humoriste et comédienne, d’un ton faussement plaintif.

«Le gros du show, ce sera du stand up. Et il y aura peut-être des surprises…»

Comme elle en a l’habitude, Katherine fait équipe avec son complice David Beaucage, avec qui elle a déjà offert quelques duos, notamment à Zoofest, pour l’écriture de ses textes et la conception de ce projet important.

«J’ai d’autres petites collaborations, mais c’est principalement avec lui que je travaille pour le show. Il était de la même cohorte que moi à l’École nationale de l’humour (d’où Katherine a gradué en 2013, ndlr)».

Celle qu’on voit aussi dans Paparagilles, à ARTV, et dans Code F, à VRAK, a enfin précisé que son one woman show ne porte pas encore de titre. Ou, peut-être qu’elle en a trouvé un, mais qu’elle n’a pas le droit de l’annoncer encore, qui sait…

«Là, j’en suis au point où je ne peux rien te dire, a-t-elle confié à la journaliste devant elle, excitée. Mais bientôt, je vais t’en dire, des choses! Tu comprends?»

L’aventure Like-moi

D’ici à ce qu’elle nous «dise des choses», on aura le bonheur de retrouver Katherine Levac dans la deuxième saison de Like-moi. La comédie à succès reprendra ses droits sur les ondes de Télé-Québec dès le lundi 9 janvier, à 22h.

Quelques jours plus tôt, le vendredi 30 décembre, à 20h, les mordus de l’univers décalé de Marc Brunet se délecteront d’un hilarant spécial bloopers, dans lequel les sept comédiens livrent quelques secrets de plateaux et s’enfargent bien sûr dans leurs mots.

Dévoilée il y a un an, la série Like-moi est devenue un véritable phénomène. Lundi, Télé-Québec organisait une soirée spéciale pour les inconditionnels de Gaby Gravel et autres figures emblématiques de l’émission à sketchs, où on a projeté deux épisodes inédits, en présence des comédiens. Les réactions enthousiastes se sont évidemment multipliées.

«Like-moi m’a donné beaucoup de confiance, a avancé Katherine. J’étais connue du public pour certaines choses, et je me demandais si j’étais juste bonne là-dedans. Finalement, j’ai réalisé que je peux jouer plein de personnages, m’amuser ailleurs, travailler avec des comédiens d’expérience, apprendre d’eux et faire partie de leur gang. J’ose espérer qu’eux aussi apprennent des humoristes, que tout le monde apprend des autres.»

«Et évidemment, travailler avec Marc Brunet… Je me pince, des fois! Quand j’y pense, c’est fou! Moi, au secondaire, j’achetais les DVD du Cœur a ses raisons, je capotais là-dessus. Maintenant, lui, le soir, il écrit des sketchs en pensant à moi! Est-ce que c’est une joke, ma vie?! Ça me fait capoter!», s’est extasiée Katherine, les yeux brillants.

Et le résultat est plus qu’à la hauteur de ses attentes, elle qui a ainsi l’impression de faire partie d’une production qui lui ressemble et qui rejoint son style.

«Je ne me sens pas dénaturée. Ce n’est jamais arrivé que je joue quelque chose que je ne trouvais pas drôle, dans l’émission. Je trouve que tout est brillant, bien exécuté, bien écrit.»

À VOIR AUSSI:

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Quelques sketchs incontournables en humour Voyez les images