NOUVELLES
13/12/2016 09:46 EST | Actualisé 14/12/2017 00:12 EST

Portugal : hospitalisé, l'ancien président socialiste Mario Soares "dans un état critique"

L'ancien président socialiste portugais Mario Soares, âgé de 92 ans, se trouvait mardi soir "dans un état critique" et son pronostic vital était "réservé", après avoir été hospitalisé à Lisbonne dans la matinée, a annoncé le porte-parole de l'établissement de soins.

Mario Soares "a été admis à l'aube dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital de la Croix Rouge dans un état critique", a déclaré à la presse José Barata, avant d'ajouter que "son pronostic est réservé".

"Ces dernières heures, Mario Soares est resté sous une intense surveillance médicale" et "aucune évolution de son état de santé n'a été constatée", a-t-il relevé.

Son neveu Eduardo Barroso, un chirurgien réputé, avait précisé dans l'après-midi que M. Soares n'était "pas conscient", ce qui a été confirmé par le porte-parole de l'hôpital.

"Il faut voir comment va réagir un homme de 92 ans dans cette situation", a indiqué M. Barroso aux journalistes postés à l'entrée de l'hôpital, rappelant que son oncle avait déjà été "très fragilisé" par une encéphalite en janvier 2013, puis par le décès de son épouse en juillet 2015.

Dès son retour d'un voyage à New York, l'actuel président Marcelo Rebelo de Sousa lui a rendu visite à l'hôpital où étaient déjà réunis ses proches.

M. Soares, qui a contribué à l'avènement de la démocratie en 1974 puis à l'intégration européenne de son pays, est resté sur le devant de la scène politique portugaise pendant plus d'une quarantaine d'années.

Figure historique du pays, il a été le fondateur du Parti socialiste portugais, ministre des Affaires étrangères, deux fois chef de gouvernement, président de la République de 1986 à 1996, et député européen.

Très actif jusqu'à un âge avancé, il a pourfendu avec virulence les mesures d'austérité mises en oeuvre par l'ancien gouvernement de centre droit pour assainir les finances du pays, sous assistance financière entre 2011 et 2014.

Après le décès de son épouse Maria Barroso, il s'est toutefois peu à peu retiré de la vie publique. Visiblement affaibli, il avait assisté en juillet à une cérémonie organisée en son honneur par le gouvernement socialiste, sans prendre la parole.

Sa dernière apparition en public remonte à septembre, à l'occasion d'un hommage rendu à sa femme. L'ancien chef d'Etat avait fêté ses 92 ans le 7 décembre.

jor-bh/mct