NOUVELLES
13/12/2016 03:20 EST | Actualisé 14/12/2017 00:12 EST

Pologne: le gouvernement va dégrader le général Jaruzelski, à titre posthume

Les généraux Wojciech Jaruzelski et Czeslaw Kiszczak, les auteurs de la loi martiale imposée en Pologne le 13 décembre 1981 pour mater le mouvement Solidarité, seront privés à titre posthume de leur grade militaire, a annoncé mardi le ministre polonais de la Défense.

"Nous lançons des démarches légales en vue de priver MM. Jaruzelski et Kiszczak de leur grade militaire. Les criminels responsables d'actions militaires à l'encontre de leur propre nation ne méritent pas de porter ces grades", a déclaré aux journalistes M. Antoni Macierewicz.

Pour le faire, les conservateurs populistes au pouvoir devront amender une loi sur le service militaire, une pure formalité dans le parlement dominé par le parti Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski.

Le général Jaruzelski est décédé en mai 2014 à l'âge de 90 ans, alors que le général Czeslaw Kiszczak, son ministre de l'Intérieur en 1981, est décédé l'an dernier.

Les deux généraux ont cédé le pouvoir à la suite de négociations et les accords de la Table Ronde entre Solidarité et le régime en 1989, une première dans l'ancien bloc communiste.

Après le retour de la Pologne à la démocratie, tous les deux se sont retirés de la vie publique.

Même s'ils ont été poursuivis en justice, ils n'ont jamais été punis pour l'imposition de l'état de siège et les crimes commis par le régime à l'époque.

sw/via/pt