NOUVELLES
13/12/2016 09:02 EST | Actualisé 14/12/2017 00:12 EST

Pays-Bas: un jihadiste présumé arrêté à l'aéroport de Schiphol (parquet)

Un "jihadiste" de quarante ans a été arrêté samedi à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol après s'être rendu en Syrie et/ou en Irak où il a rejoint le groupe Etat islamique (EI), a annoncé mardi le parquet national néerlandais.

L'homme avait été arrêté le mois dernier en Turquie alors qu'il revenait d'une zone contrôlée par l'EI et a été transféré samedi vers les Pays-Bas sous la surveillance de la police militaire, a précisé le parquet dans un communiqué.

"Il a séjourné probablement en Syrie et/ou en Irak à partir du mois d'octobre 2015", selon la même source.

Le dernier lieu de résidence connu aux Pays-Bas de cet homme, dont la nationalité n'a pas été précissée, se trouvait à Utrecht (centre).

Il a été placé pour deux semaines en détention préventive.

Les services néerlandais de lutte contre le terrorisme (NCTV) ont averti le mois dernier que la menace terroriste pourrait augmenter aux Pays-Bas si l'EI venait à être vaincu en Syrie et en Irak, avec le retour de nombreux combattants.

Environ 270 Néerlandais sont partis se battre aux côtés des jihadistes, et une quarantaine d'anciens soldats de l'EI sont revenus.

Quelque 190 autres citoyens néerlandais, dont des femmes et des enfants de neuf ans et plus se trouvent en Syrie et en Irak, d'après un rapport d'Europol publié le mois dernier, tandis que 44 combattants ont été tués.

Les Pays-Bas sont en état d'alerte depuis les attentats de Paris de novembre 2015 et ceux de mars 2016 en Belgique voisine.

La sécurité a été plusieurs fois renforcée aux Pays-Bas, notamment dans les aéroports et les gares, où les fausses alertes se sont multipliées ces derniers mois.

shm/cls