NOUVELLES
12/12/2016 22:29 EST | Actualisé 13/12/2017 00:12 EST

L'équipe canadienne junior bat les étoiles universitaires

La formation canadienne a amorcé sa préparation en vue du Championnat mondial junior avec une prestation en deux temps, lundi à Boisbriand, en l'emportant 5-3 face aux étoiles du circuit universitaire canadien.

Tout allait pour le mieux pour le Canada, qui s'est rapidement bâti une avance de quatre buts avant la moitié du match.

Dylan Strome, en avantage numérique, et Taylor Raddish ont touché la cible au premier engagement tandis que Sam Steel et Mitchell Stephens ont doublé la mise dans les cinq premières minutes de la deuxième période.

Les joueurs universitaires ont cependant orchestré une remontée inattendue, qui a coïncidé avec l'arrivée de l'espoir du Canadien de Montréal, Michael McNiven, devant le filet canadien après que Carter Hart eut démontré de belles choses en première moitié de rencontre.

Philippe Maillet a sonné le réveil des siens puis Brett Welychka et Nathan Chiarlitti ont touché la cible coup sur coup dans les trois minutes suivantes pour souhaiter la bienvenue à McNiven et réduire l'écart à un seul but. Sans réellement mal paraître, disons que le portier aurait pu se signaler davantage alors que tous les regards étaient tournés sur lui.

Il faut aussi souligner que les joueurs canadiens ont commis des revirements coûteux en zone neutre qui n'ont pas facilité la tâche de McNiven, qui a finalement réalisé 10 arrêts. Hart lui, a repoussé les 10 tirs dirigés vers lui, se dressant notamment en début de deuxième période sur une échappée de l'ancien joueur des Saguenéens de Chicoutimi, Guillaume Asselin.

La troupe de Dominique Ducharme a réussi à freiner l'hémorragie quand Steel a inscrit son deuxième de la rencontre lors d'un avantage numérique en milieu de troisième. L'équipe universitaire a retiré son gardien au profit d'un sixième patineur en fin de match, en vain.

Ironiquement, les joueurs canadiens ont mis un de leur propre gardien à l'épreuve alors que c'est à Connor Ingram qu'est revenue la tâche de défendre la cage des étoiles universitaires. Ce dernier a terminé la rencontre avec 24 arrêts.

Philippe Myers, des Huskies de Rouyn-Noranda, et Thomas Chabot, des Sea Dogs de Saint-Jean (N.-B.) ont été les meilleurs Québécois, eux qui ont terminé le match avec deux aides chacun. Des neuf représentants de la province, les attaquants Pierre-Luc Dubois, Mathieu Joseph et Jérémy Roy avaient été laissés de côté pour cette rencontre.

Les deux équipes croiseront à nouveau le fer, mardi après-midi, toujours à Boisbriand. Le Canada complètera son camp d'évaluation mercredi, en affrontant la République tchèque.