NOUVELLES
12/12/2016 23:07 EST | Actualisé 13/12/2017 00:12 EST

Indonésie: près de 84.000 personnes déplacées après le séisme

Près de 84.000 personnes ont été déplacées après le séisme dévastateur dans l'ouest de l'Indonésie il y a une semaine, ont indiqué mardi les autorités dans un nouveau bilan en nette hausse.

La secousse de magnitude 6,5 survenue à une faible profondeur a fait au moins 100 morts et détruit des centaines de maisons, mosquées et échoppes dans la province d'Aceh, à la pointe nord de l'île de Sumatra (ouest).

Une semaine après le tremblement de terre, le nombre de déplacés a plus que doublé passant à plus de 83.300, a déclaré un porte-parole de l'Agence national de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho.

"Les gens ont peur des répliques, ils se sentent donc plus à l'aise dans les abris temporaires" aménagés par les autorités, a-t-il ajouté dans un communiqué, observant des problèmes d'approvisionnement en eau dans certains endroits.

Lors d'une visite sur les lieux du séisme vendredi, le président indonésien, Joko Widodo, a promis la reconstruction des bâtiments détruits.

Aceh, une région située au bord de l'océan Indien, avait été dévastée le 26 décembre 2004 par un violent séisme sous-marin. Il avait provoqué un gigantesque tsunami et fait plus de 170.000 morts en Indonésie et des dizaines de milliers d'autres dans plusieurs autres pays de l'océan Indien.

En juin, un tremblement de terre de magnitude 6,5 avait frappé l'ouest de Sumatra, détruisant des dizaines de bâtiments et blessant huit personnes.

L'Indonésie est située sur la "ceinture de feu" du Pacifique, où la collision de plaques tectoniques cause de fréquents séismes et une importante activité volcanique.

rws/np/bfi/adm/cr