NOUVELLES
13/12/2016 01:13 EST | Actualisé 14/12/2017 00:12 EST

Guerre anticriminalité: Pékin prêt à fournir des armes à Manille

La Chine est prête à fournir des armes aux Philippines pour aider le président Rodrigo Duterte à mener sa guerre controversée contre le crime, a déclaré l'ambassadeur de Chine à Manille.

Pékin a déjà fait part de son soutien à la campagne de répression antidrogue du nouveau président philippin, qui a fait plus de 5.000 morts et s'est attirée les critiques des défenseurs des droits de l'Homme et de l'ONU.

Zhao Jianhua a confirmé lundi soir des déclarations de M. Duterte selon lesquelles Pékin était disposé à livrer à l'archipel des armes. "Nous avons étudiés les possibilités de fournir des armes, des armes légères", a déclaré l'ambassadeur à la presse.

Invité à préciser leur type, il a répondu: "des armes pour lutter contre le terrorisme, pour la campagne antidrogue".

Les discussions en sont encore à un stade préliminaire, a poursuivi l'ambassadeur. Il s'agira "le plus vraisemblablement de fusils".

Rodrigo Duterte a remporté la présidentielle en mai en annonçant une guerre antidrogue qui ferait des dizaines de milliers de victimes.

Depuis son entrée en fonction le 30 juin, plus de 2.000 personnes ont été tuées par la police tandis que 3.000 victimes ont été abattues par des inconnus.

Il a récemment annulé une commande de 27.000 fusils d'assaut passée auprès des Etats-Unis lorsque des médias avaient rapporté que la livraison serait peut-être mise en cause par les préoccupations pour les droits de l'Homme.

M. Duterte a lancé des attaques contre Washington, principal allié et ancien colonisateur, après les critiques de Barack Obama contre la campagne de répression.

En revanche, il cherche à renforcer les liens de son pays avec la Russie, et la Chine, en dépit des différends territoriaux en mer de Chine méridionale.

strs-mm/ajm/ev/pt