NOUVELLES
13/12/2016 09:10 EST | Actualisé 14/12/2017 00:12 EST

Finlande : procès de jumeaux irakiens pour un massacre de l'EI

Le procès de jumeaux irakiens pour crimes de guerre et assassinats s'est ouvert mardi en Finlande, où ils doivent répondre d'avoir participé à un massacre commis par l'organisation État islamique (EI) en Irak en 2014.

Ces deux hommes de 24 ans, arrivés en Finlande en septembre 2015 pour y demander l'asile, avaient été arrêtés trois mois plus tard. Ils clament leur innocence.

Le procès a démarré à Tampere (sud-ouest) par des questions de procédure et en l'absence des deux accusés, ces questions ne nécessitant pas leur présence.

Le parquet souhaite leur condamnation à perpétuité, estimant avoir réuni assez de preuves sur leur rôle présumé dans le massacre de centaines de jeunes recrues essentiellement chiites à Speicher, une base militaire près de Tikrit. Certaines estimations font état de 1.700 victimes.

L'un des deux frères apparaît clairement selon l'accusation sur une vidéo de propagande diffusée par l'EI, en train d'exécuter par balles au moins 11 prisonniers forcés à s'allonger dans une fosse.

Comme la ressemblance entre les jumeaux empêche de savoir duquel il s'agit, les deux sont poursuivis pour un nombre indéterminé d'assassinats.

La procureure adjointe Raija Toiviainen a expliqué à l'AFP que l'acte d'accusation couvrait l'ensemble de leur rôle dans ce massacre, y compris dans la capture et le transport des victimes, en sachant pertinemment qu'elles seraient exécutées.

La qualification de "crimes de guerre" répond au fait que les recrues étaient désarmées. S'y ajoute celle de "violences aggravées à des fins terroristes".

Un témoin a affirmé que les deux frères, avec d'autres combattants du groupe jihadiste, l'avaient capturé dans son appartement et battu, puis emmené de force dans un ancien palais de l'ex-dictateur irakien Saddam Hussein pour poursuivre le passage à tabac.

La perpétuité en Finlande se traduit généralement par un emprisonnement de 14 ans. Le verdict est attendu en 2017.

ank/hh/mct