NOUVELLES
13/12/2016 01:32 EST | Actualisé 14/12/2017 00:12 EST

Crash au Pakistan: démission du président de la compagnie aérienne

Le président de la compagnie aérienne nationale en difficulté Pakistan International Airline (PIA) a démissionné quelques jours après le crash d'un avion du groupe ayant coûté la vie à 47 personnes.

Muhammad Azam Saigol a présenté sa démission lundi pour raisons personnelles, a indiqué un porte-parole de PIA, Danyal Gilani, sans donner davantage de précisions.

La démission de M. Saigol intervient après qu'un ATR-42 de la PIA s'est écrasé le 7 décembre à flanc de colline alors qu'il se rendait de Chitral, région montagneuse et touristique du nord pakistanais, vers la capitale Islamabad. Toutes les personnes à bord sont mortes après qu'un des deux moteurs de l'avion à turbopropulseurs est tombé en panne.

Lundi, la PIA a décidé d'immobiliser ses dix appareils de marque ATR, construits par le groupe européen du même nom, pour des examens approfondis après le crash et des problèmes techniques rencontrés dimanche par un autre avion.

"Les tests (...) des ATR de la PIA ont débuté. L'Autorité de l'Aviation civile et le service de contrôle qualité de PIA participent à ces examens complets au cours desquels chaque ATR de la PIA sera inspecté un par un", a indiqué la compagnie aérienne dans un communiqué.

Le constructeur ATR, un groupe européen (EADS et Finmeccanica) basé à Toulouse dans le sud de la France, se présente comme le numéro un mondial des avions de transport régional à turbopropulseurs (hélices) de moins de 90 places.

Les ATR 42-500, qui peuvent transporter 48 personnes en configuration standard, sont équipés de moteurs de la filiale canadienne de l'américain Pratt & Whitney.

Jusqu'à présent ATR s'est refusé à tout commentaire alors que l'enquête des autorités pakistanaises est en cours pour déterminer précisément les causes du crash du vol PK661.

La catastrophe aérienne va rendre plus difficile la tâche du gouvernement pakistanais, qui avait annoncé il y a un an vouloir vendre une partie du capital de PIA. La compagnie a accumulé des années de pertes considérables et sa mauvaise gestion a terni sa réputation.

mmg/ia/cnp/ahe/adm/cr

UNITED TECHNOLOGIES

FINMECCANICA

AIRBUS GROUP