NOUVELLES
13/12/2016 06:25 EST | Actualisé 14/12/2017 00:12 EST

Constitution: personne ne se précipitera avec enthousiasme, prédit Couillard

QUÉBEC — Même si les autochtones veulent relancer le débat constitutionnel, personne ne se précipitera avec enthousiasme à la table de négociations.

C'est ce qu'a prédit le premier ministre Philippe Couillard, mardi, après les signes d'ouverture pourtant manifestés par son gouvernement.

Lors de la conférence des premiers ministres et des leaders autochtones la semaine dernière, l'Assemblée des Premières Nations (APN) avait réclamé une réforme constitutionnelle pour obtenir le statut d'ordre de gouvernement, une revendication qui avait été appuyée par le gouvernement Couillard en autant que la question du Québec soit aussi réglée.

En conférence de presse mardi matin, M. Couillard a dit qu'il ne s'attendait pas à un empressement de la part de ses interlocuteurs à entamer les discussions. Selon lui, les mêmes commentaires reviennent toujours, ce n'est pas urgent et important.

Pour sa part, le premier ministre estime que c'est important, mais que ce n'est pas une question existentielle.