NOUVELLES
13/12/2016 11:42 EST | Actualisé 14/12/2017 00:12 EST

"Cessez-le-feu" à Alep, civils et rebelles évacués, confirme Ankara

La Turquie a confirmé mardi qu'un "accord de cessez-le-feu" a été conclu avec l'opposition syrienne à Alep, permettant l'évacuation de rebelles et de civils.

"Nous pouvons confirmer qu'il y a un cessez-le-feu dans la ville après des discussions entre l'armée russe et l'opposition à Alep-Est", a déclaré Huseyin Muftuoglu, porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères.

L'accord prévoit que les civils soient évacués dans un premier temps, suivi de combattants rebelles, a-t-il précisé.

Un peu plus tôt, l'ambassadeur russe à l'ONU Vitali Tchourkine avait annoncé que l'armée syrienne avait cessé ses opérations militaires contre le réduit rebelle d'Alep-Est afin de permettre aux combattants rebelles de quitter la ville.

Un responsable du gouvernement turc a lui précisé que les "civils et les rebelles modérés avec des armes légères pourront se rendre en sécurité jusqu'à Idleb", à quelques dizaines de kilomètres à l'ouest d'Alep.

La province d'Idleb est contrôlée en très grande partie par les rebelles.

De son côté, le vice-Premier ministre turc Mehmet Simsek a fait savoir sur Twitter que la Turquie allait "installer un camp de tentes pour accueillir jusqu'à 80.000 réfugiés syriens fuyant Alep", sans plus de détails.

Le responsable du gouvernement turc a précisé que l'accord était entré en vigueur à 18H00 heure locale (15H00 GMT) et affirmé qu'il était le résultat de négociations entre les services de renseignement turcs et l'armée russe. A ce titre, a-t-il ajouté, Ankara et Moscou sont les garants de cet accord.

fo-raz/cls/mct