NOUVELLES
13/12/2016 10:38 EST | Actualisé 14/12/2017 00:12 EST

Brésil/tragédie minière: des milliers de poissons morts dans la région

Des milliers de poissons ont été trouvés morts dans la rivière Ipiranga, dans l'Etat brésilien d'Espirito Santo et cette mortalité pourrait être liée à la rupture du barrage de la mine Samarco il y a un an dans l'Etat voisin de Minas Gerais.

"L'asphyxie des poissons ces derniers jours a pu résulter d'un excès de sédiments dans la rivière. L'eau a vingt fois plus de fer dissout que la normale", a déclaré mardi à l'AFP João Carlos Alciati Thomé, responsable de l'Institut de protection de l'Environnement Chico Mendes.

Le 5 novembre 2015, le barrage du Fundao (sud-est) avait soudainement cédé, tuant 19 personnes. Il avait déclenché un tsunami de 32 millions de mètres cubes de boue et déchets miniers dans la vallée, engloutissant le village de Bento Rodrigues avant de poursuivre sa destruction jusqu'à l'océan Atlantique 640 km plus bas.

Cette catastrophe est considérée comme la pire tragédie environnementale de l'histoire du Brésil.

"Des centaines de kilos de poissons morts ont déjà été retirés. Des études en laboratoires sont en cours et il est encore trop tôt pour affirmer la cause exacte des morts, naturelle ou en raison des sédiments de Samarco", a précisé le scientifique.

Cependant, selon lui, un an après l'accident, la couleur orangée de l'embouchure du fleuve Rio Doce, à Regência et Linhares (Espirito Santo), montre que le problème des déchets est loin d'être résolu.

"Avec les pluies, la couleur orangée est devenue plus forte en raison des courants. Avec les grandes marées et les vents du sud, les sédiments remontent à la surface", a-t-il ajouté.

cdo/ka/cls