POLITIQUE
12/12/2016 10:28 EST | Actualisé 12/12/2016 10:56 EST

Course au Bloc: Martine Ouellet reçoit de nouveaux appuis

Moins d'une semaine après avoir annoncé être « en réflexion », Martine Ouellet recueille de nouveaux appuis en vue de la course à la direction du Bloc québécois (BQ), qui doit prendre son envol en février prochain.

Un texte d'Hugo Lavallée

Dans une lettre envoyée aux médias lundi, une cinquantaine de membres de la formation politique pressent la députée péquiste de Vachon d'être candidate à la direction du BQ.

« Martine Ouellet serait une porte-parole formidable de nos valeurs et de nos aspirations dans toutes ces questions décidées pour le moment à Ottawa où la possibilité d'agir en tant que nation nous échappe », écrivent les signataires de la lettre.

Parmi eux se trouvent les ex-députés Hélène Alarie, Robert Bouchard, Diane Bourgeois, Yves Rocheleau et Antoine Dubé, de même que plusieurs anciens candidats et présidents de circonscription.

La comédienne et militante Lucie Laurier figure également parmi les signataires.

Déjà, la semaine dernière, le député de la circonscription de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères, Xavier Barsalou-Duval, avait annoncé son appui à Martine Ouellet, si cette dernière décide de briguer la direction du parti.

Extrait de la lettre

Martine Ouellet serait une porte-parole formidable de nos valeurs et de nos aspirations dans toutes ces questions décidées pour le moment à Ottawa où la possibilité d’agir en tant que nation nous échappe.

C’est le cas actuellement du projet de loi C-29 sur les banques qui enlève aux consommateurs les protections prévues par les lois du Québec.

C’est le cas bientôt des coupures des transferts en santé qui nuiront directement à la santé des Québécoises et des Québécois.

C’est le cas des nombreuses restrictions à l’assurance-emploi qui continuent d’augmenter la précarité des personnes aux Québec.

C’est le cas de l’appui d’Ottawa au Canada pétrolier et à des projets néfastes comme Énergie-Est qui menacent notre environnement et notre climat.

Ingénieure de formation, Martine Ouellet a été élue pour le Parti québécois députée de Vachon, en banlieue Montréal, en 2010, lors d'une élection partielle.

Elle a été réélue en 2012 avant d'être nommée ministre des Ressources naturelles par Pauline Marois. Réélue à nouveau en 2014, elle s'était engagée, lors de la dernière course à la direction du Parti québécois, à tenir un référendum dans un premier mandat de gouvernement.

Elle avait alors récolté 17,67 % des voix des membres du Parti québécois, terminant troisième.