NOUVELLES
08/12/2016 06:17 EST | Actualisé 09/12/2017 00:12 EST

Turquie: Erdogan convertit ses devises pour soutenir la livre (porte-parole)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a converti tous ses avoirs en devises étrangères pour soutenir la monnaie nationale affaiblie, a affirmé jeudi son porte-parole.

Pour tenter d'enrayer la déroute de la livre turque, qui a perdu plus de 10% de sa valeur face au dollar en novembre, M. Erdogan a exhorté vendredi dernier ses concitoyens à convertir leurs devises étrangères par "patriotisme".

"Notre président de la République a lui-même converti tous ses avoirs en devises étrangères en livres turques le jour-même où il a lancé cet appel", a déclaré jeudi le porte-parole du chef de l'Etat, Ibrahim Kalin.

Ces déclarations sont une réponse au chef de l'opposition, Kemal Kiliçdaroglu, qui a affirmé cette semaine que M. Erdogan possédait 200.000 dollars sur un compte bancaire.

Depuis l'appel du chef de l'Etat, une fièvre patriotique a saisi le pays: des milliers de Turcs ont pris d'assaut les bureau de change et des commerçants offrent gratuitement du pain ou des boulettes de viande à ceux qui convertissent leurs devises.

Mais les économistes estiment que ces initiatives seront insuffisantes pour redresser le cours de la livre, qui souffre des incertitudes politiques, d'une situation sécuritaire tendue et des perspectives de croissance en berne.

Le Premier ministre Binali Yildirim a toutefois fait donner l'artillerie jeudi et annoncé une série de mesures visant à soutenir la livre: désormais, a-t-il annoncé, les contrats gouvernementaux ne seront plus signés en devises étrangères, sauf si cela est "absolument nécessaire".

gkg/lpt