NOUVELLES
08/12/2016 10:08 EST | Actualisé 09/12/2017 00:12 EST

Soudan: un important défenseur des droits de l'Homme arrêté (ONG)

Un important défenseur soudanais des droits de l'Homme a été arrêté par les services de sécurité, qui continuent leur répression en cours contre l'opposition, a indiqué jeudi Amnesty International dans un communiqué.

Mudawi Ibrahim Adam, 58 ans, a été appréhendé mercredi à l'université de Khartoum, où il enseigne l'ingénierie, "par des agents du Service national de renseignement et de sécurité et emmené dans un endroit où il risque d'être torturé ou victime de mauvais de traitements", selon l'ONG.

La famille de ce militant a confirmé à l'AFP qu'il avait été arrêté et indiqué qu'elle n'avait pas de nouvelles de lui.

Déjà plusieurs fois arrêté, Mudawi Ibrahim Adam avait vu son Organisation pour le développement social du Soudan fermée par les autorités en 2009.

Cette "arrestation arbitraire met en évidence les tentatives désespérées du gouvernement (soudanais) d'effacer les dernières traces d'opposition dans ce pays", a déclaré Michelle Kagari, la directrice adjointe d'Amnesty International pour l'Afrique de l'est.

Ces dernières semaines, les services de sécurité soudanais ont en effet arrêté plusieurs leaders et militants de l'opposition dans le cadre de la répression de manifestations contre la décision gouvernementale de baisser les subventions sur les prix des carburants.

Ces rassemblements ont à chaque fois été rapidement dispersés par la police anti-émeute.

Les autorités cherchent à éviter que se reproduise les soulèvements de 2013, nés après une décision similaire de baisser les subventions sur les carburants et qu'elles avaient réprimés dans le sang, s'attirant les foudres de la communauté internationale.

Selon des ONG, environ 200 personnes avaient trouvé la mort dans cette répression, le gouvernement parlant lui de moins de 100 morts.

jds/bpe/iw