NOUVELLES
08/12/2016 02:33 EST | Actualisé 09/12/2017 00:12 EST

Roumanie: "Votez même si les élus vous énervent!", exhorte le président

Le président roumain Klaus Iohannis a lancé jeudi un appel aux abstentionnistes, qui pourraient représenter 60% du corps électoral au scrutin parlementaire de dimanche, les exhortant à "ne pas laisser les autres décider à (leur) place".

"Si vous soutenez un parti, votez! Si tous les hommes politiques vous énervent, votez quand même!", a lancé M. Iohannis à l'issue d'une cérémonie marquant les 25 ans de l'adoption de la première Constitution post-communiste du pays.

"Allez voter, ne laissez pas les autres décider à votre place. Il s'agit d'un droit péniblement gagné en décembre 1989", lors du sanglant soulèvement populaire contre le dictateur Nicolae Ceausescu, a-t-il ajouté.

Balayés du pouvoir fin 2015 sur fond d'accusations de corruption après un incendie meurtrier dans une discothèque de Bucarest, les sociaux-démocrates (PSD) sont donnés favoris pour remporter les législatives de dimanche, avec 40% des intentions de vote.

Il sont suivis par deux formations de centre-droit, le Parti national libéral (PNL), dont est issu le chef de l'Etat, et l'Union sauvez la Roumanie (USR), créditées ensemble de 35% à 40% des voix.

Sur fond de lassitude des électeurs et de discrédit de la classe politique, le taux de participation pourrait ne pas dépasser 40%, comparable à celui des précédentes élections.

Alors que le PSD bénéficie d'un électorat stable et fidèle, les analystes estiment qu'une participation plus importante favoriserait les partis de centre droit, dont les électeurs sont moins disciplinés.

Une bonne mobilisation permettrait également à deux ou trois petites formations de dépasser la barre des 5%, seuil d'entrée au parlement.

mr/smk/adm/prh