NOUVELLES
08/12/2016 10:48 EST | Actualisé 09/12/2017 00:12 EST

Les gagnants, les perdants et les tendances des assises d'hiver du baseball

OXON HILL, Md. — Les releveurs no 1 Aroldis Chapman, Mark Melancon et Wade Davis sont déménagés dans de nouveaux enclos; Chris Sale s'en va améliorer une rotation déjà très bonne à Boston; et les Nationals de Washington ont fait — beaucoup — parler leurs partisans.

Tandis que les équipes s'apprêtent à quitter les bords du Potomac pour retourner chez elle, il est temps de regarder ce qui s'est ou ne s'est pas passé aux assises d'hiver du Baseball majeur.

Qui est encore disponible?

Le meneur des Majeures pour les circuits Mark Trumbo, les cogneurs de puissance Edwin Encarnacion et Jose Bautista, ainsi que le voltigeur de centre Dexter Fowler sont des joueurs autonomes toujours disponibles. Tout comme le releveur no 1 Kenley Jansen, qui intéresse grandement les Marlins de Miami. Mais les Marlins ont l'habitude de ne pas donner de clause de non échange et c'est un problème pour certains joueurs et agents.

Le président des opérations baseball des Marlins, Michael Hill, dit toutefois qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

«La croyance quand on signe ce genre de contrats, c'est que les deux parties seront liées pour toute sa durée», a-t-il déclaré.

Essayez de faire croire cela à Jose Reyes. Après avoir signé une entente de six saisons avec les Marlins en 2012, il s'est retrouvé échangé aux Blue Jays — et leur surface artificielle — une saison plus tard.

Magasinage des Fêtes

Le voltigeur des Pirates de Pittsburgh Andrew McCutchen avait disputé son dernier match avec l'équipe. C'est du moins ce que tout le monde croyait.

Mais l'ex-joueur par excellence de la Nationale sera du PirateFest de ce week-end. Le directeur général, Neal Huntington, prévoit discuter des derniers jours avec lui avant les festivités.

«On a pris quelques coups de fil, nous avons écouté, nous avons amorcé des discussions, a-t-il admis. Mais nous en sommes venus à la conclusion que la meilleure décision était de garder le joueur.»

Virage jeunesse

Les White Sox ont obtenu quantité phénoménale de jeunes espoirs en échangeant Sale et Adam Eaton et ils sont loin d'avoir terminé. Le spécialiste des fins de match David Robertson, le partant Jose Quintana ou le troisième-but Todd Frazier pourrait aussi jouer ailleurs l'an prochain.

«Nous accueillons le défi qui se présente à nous, a déclaré le d.g. Rick Hahn. Nous l'avons fait depuis quelques mois déjà. (...) Mais c'est loin d'être terminé.

Un an après avoir gagné la Série mondiale, les Royals se trouvent dans une position différente. Plusieurs de leurs vedettes seront admissibles à l'autonomie après la prochaine campagne — le premier-but Eric Hosmer, le voltigeur Lorenzo Cain et le lanceur Danny Duffy, notamment — et l'équipe ne veut pas les perdre sans rien obtenir en retour. Ils ont commencé à regarnir leur formation en échangeant Davis aux Cubs en retour du jeune cogneur de puissance Jorge Soler.

Polyvalence

Ces jours-ci, l'accent est mis sur les joueurs pouvant occuper plus d'une position. Avec David Ortiz à la retraite, les Red Sox souhaitent quelqu'un qui puisse à la fois jouer au premier but et agir à titre de frappeur désigné. Ils croient que Mitch Moreland sera cette personne. Les Royals comptent faire jouer Soler au champ droit et comme frappeur désigné. Les Nationals feront de Trea Turner un voltigeur et un joueur d'inter.

Les Astros pourraient être tentés de voir si Carlos Beltran se défend au premier but. Et les Rockies pourraient bien transformer Ian Desmond, qu'ils viennent d'acquérir, en premier-but également. Il était un arrêt-court à Washington et un voltigeur au Texas.

Gagnants et perdants

Qui a le mieux fait et qui a le moins bien fait à ces assises? En fait, la réponse pourrait mettre quelques années à nous venir.

Les champions de l'Est de l'Américaine, les Red Sox, ont bien paru en mettant la main sur Sale des White Sox, qui ont eu l'air brillant en mettant la main sur un trio de jeunes talents et de bons lanceurs en retour d'Eaton.

Mais jusqu'à ce que les partisans voient comment se développent ces espoirs, le verdict doit attendre.