NOUVELLES
08/12/2016 06:56 EST | Actualisé 09/12/2017 00:12 EST

Le FMI presse l'Italie de poursuivre ses réformes économiques

L'Italie doit poursuivre les réformes économiques en dépit du non au référendum, a affirmé un porte-parole du Fonds monétaire international (FMI) jeudi.

"Au-delà de la décision" de rejeter par référendum dimanche une réforme constitutionnelle proposée par le Premier ministre, "il est important que l'Italie continue et élargisse ses efforts de réformes (économiques) afin d'améliorer ses perspectives de croissance et renforcer sa stabilité économique et financière", a déclaré Gerry Rice, directeur de la communication du FMI lors d'une conférence de presse.

"Nous pressons" l'Italie "de poursuivre les réformes engagées", a-t-il insisté.

Selon l'agence Moody's, qui a abaissé mercredi la perspective de la note de la dette italienne, la croissance du produit intérieur brut (PIB) du pays a été "plate pendant plus de 15 ans et la productivité n'a à peine augmenté en 20 ans".

Inquiète que le nouveau gouvernement italien risque de ne pas pouvoir faire "des progrès tangibles vers les réformes économiques et budgétaires nécessaires afin de stabiliser le profil de solvabilité du gouvernement", l'agence de notation a averti que la note de la dette italienne pouvait être dégradée dans les prochains mois.

L'Italie souffre notamment d'un recul de la compétitivité de ses grandes entreprises et d'une faiblesse de ses banques, trop nombreuses et plombées par des masses de créances douteuses.

vmt/jld/are