NOUVELLES
08/12/2016 13:20 EST | Actualisé 09/12/2017 00:12 EST

Le Cléac'h et Thomson à mi-parcours et dans le Pacifique

Armel Le Cléac'h et Alex Thomson, les deux hommes de tête, ont franchi jeudi la mi-parcours du Vendée Globe en entrant dans l'ocean Pacifique où les attendent des conditions météorologiques difficiles.

Le skipper breton de Banque Populaire VIII a franchi la longitude de South East Cape, le point le plus méridional de la Tasmanie et porte d'entrée du Pacifique aux alentours de 7 h 45, heure normale de l’Est.

Relégué à 132 milles au pointage de 8 h HNE, Alex Thomson (Hugo Boss) devait faire de même dans la soirée.

Tous deux avaient également parcouru plus de 12 310 milles nautiques, soit plus de la moitié des 24 480 milles théoriques du Vendée Globe.

S'ils maintiennent un rythme aussi élevé sur la seconde moitié de la course (plus de 17 noeuds de moyenne sur l'eau), ils boucleront le parcours en 64 jours, soit deux semaines de mieux que le temps de référence établi en 2012-2013 par François Gabart.

En attendant, Le Cléac'h et Thomson se dirigeaient jeudi vers une tempête, des vents de 35 à 40 noeuds et des heures éprouvantes. « En prévision, j'ai bien réduit la toile », expliquait Le Cléac'h.

« Il faut être vigilant, à l'écoute du bateau, vérifier que rien ne s'abîme. Je navigue en bon marin. Je vais mettre la course entre parenthèses dans le gros de la dépression. Le but sera bien de préserver le bateau car on n'a pas le droit à un joker dans le Vendée Globe. »

Les conditions devraient s'améliorer à partir de dimanche. « Je ferai alors le bilan et si tout va bien je remettrai du charbon », a poursuivi le leader du huitième Vendée Globe.

Plus de 1200 milles derrière, Paul Meilhat (SMA), nouveau troisième depuis l'abandon de Sébastien Josse, a franchi à 4 h 40 HNE la longitude du cap Leeuwin sur le bateau tenant du titre.

Jeudi soir, la flotte s'étalait sur plus de 6000 milles.