NOUVELLES
08/12/2016 10:02 EST | Actualisé 09/12/2017 00:12 EST

Le choix courageux de Mercedes-Benz

Mercedes-Benz est obligée de « faire un compromis » pour remplacer Nico Rosberg qui a surpris tout le monde en annonçant qu'il quittait la F1 avec son titre en poche.

C'est en tout cas ce qu'a dit le patron de l'équipe, Toto Wolff, au réseau britannique Sky Sports.

« Comme Nico nous a prévenu tard, nous devons faire un compromis, a-t-il admis. Il y a trois mois, ça aurait été plus facile. Peut-être devrons-nous prendre une décision courageuse, tout comme Nico a pris une décision courageuse. »

Toto Wolff a pourtant trois critères en tête.

« Il doit pouvoir aller super vite, bousculer Lewis et augmenter le niveau de performance de l'équipe », a précisé M. Wolff.

Mais le compromis se situe justement là. Il n'y a pas de pilote disponible (inscrit pour la saison 2017) remplissant les trois critères.

Le favori reste Pascal Wehrlein, le pilote d'essais de l'équipe allemande, qui pilotait en 2016 pour la petite équipe Manor. C'est le choix logique et facile à faire. Mais est-ce le bon ?

Quand Toto Wolff parle d'une décision courageuse, c'est peut-être de donner le volant à Wehrlein, au risque de lui brûler les ailes.

Toto Wolff sait qu'il n'est pas encore prêt à subir la pression d'être dans la meilleure équipe du plateau et d'avoir Hamilton comme coéquipier. Même s'il peut aller vite.

Wehrlein en 2017 en attendant mieux ? À moins d'aller chercher Jenson Button, officiellement en année sabbatique en 2017, qui sait aller très vite, qui connaît très bien Lewis Hamilton, et qui ne lui fera pas ombrage.

À suivre...