NOUVELLES
08/12/2016 15:06 EST | Actualisé 09/12/2017 00:12 EST

La Russie annonce la suspension des frappes de l'armée syrienne à Alep

BEYROUTH — Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a annoncé jeudi une suspension des frappes de l'armée syrienne contre Alep, mais des résidants rapportent que les bombes continuent de pleuvoir sur les quartiers occupés par les rebelles.

Sergueï Lavrov affirme que cette interruption de l'offensive gouvernementale a permis l'évacuation de quelque 8000 civils dans un convoi qui s'étirait sur cinq kilomètres.

Or, le matin même, le président Bachar El-Assad avait écrit dans un journal de l'État qu'il ne conclurait plus de cessez-le-feu, prétendant qu'ils sont souvent réclamés lorsque les insurgés se trouvent en mauvaise position.

Le Comité international de la Croix-Rouge a par ailleurs annoncé avoir profité d'une accalmie des combats, la veille, pour évacuer 148 civils handicapés ou blessés d'une ancienne résidence pour personnes âgées située dans la partie ancienne d'Alep.

Le Croissant-Rouge syrien a participé à cette évacuation, qui s'est terminée tard mercredi.

L'armée syrienne a réussi à reprendre environ les trois quarts des secteurs d'Alep anciennement occupés par les insurgés. Une quarantaine de civils auraient été tués mercredi, dont une dizaine lors des combats qui ont permis aux forces gouvernementales de s'emparer de la vieille ville.

Plus de 30 000 des 275 000 résidants pris au piège dans la portion assiégée ont pu fuir vers l'ouest de la ville.

L'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, prévient de son côté que les militants de Daech (le groupe armé État islamique) se sont emparés de territoires près de Palmyre, où se trouvent des ruines romaines légendaires.

Daech a contrôlé Palmyre pendant dix mois avant d'en être chassé en mars par les forces syriennes appuyées par l'armée russe. Plusieurs monuments et objets millénaires ont été détruits ou endommagés.

Les djihadistes se trouveraient maintenant à moins de dix kilomètres de la ville.