NOUVELLES
08/12/2016 08:18 EST | Actualisé 09/12/2017 00:12 EST

Gaza: au moins deux membres du Hamas tués dans l'effondrement d'un tunnel

Au moins deux membres des brigades Ezzedine al-Qassam ont été tués dans la bande de Gaza dans l'effondrement d'un tunnel dans la nuit de mercredi à jeudi, a annoncé la branche armée du mouvement islamiste Hamas, qui gouverne ce territoire palestinien.

Trois autres membres des brigades al-Qassam se trouvaient dans le tunnel à vocation militaire quand il s'est écroulé et les recherches sont toujours en cours pour les retrouver, a dit une source proche du bras armé du Hamas.

Depuis début 2016, 22 membres des brigades ont trouvé la mort lors de "préparatifs" militaires, la plupart dans des effondrements de tunnel, a dit l'organisation armée dans un communiqué.

Al-Qassam a identifié les deux hommes morts comme Ismail Abdoul Karim Chamali et Rami Mounir al-Arir, tués "à la suite de l'effondrement d'un tunnel de la résistance", expression employée pour les galeries à vocation militaire contre Israël, à la différence de celles servant à la contrebande.

Plusieurs Gazaouis ont également trouvé la mort en 2016 dans l'éboulement de tunnels voués, eux, à la contrebande à la frontière avec l'Egypte.

Israël, au nord et à l'est, et l'Egypte au sud soumettent la bande de Gaza à un rigoureux blocus.

Le tunnel qui s'est effondré dans la nuit se trouvait près de Chajaïya, non loin de la frontière avec Israël, l'un des quartiers de la ville de Gaza les plus ravagés par la guerre de 2014, selon une source proche des brigades Al-Qassam.

Israël et le Hamas observent un cessez-le-feu tendu depuis la fin de la confrontation de 2014 et chacun se prépare à un nouveau conflit.

Le Hamas dit continuer à construire des tunnels qui avaient été un élément important de la stratégie des groupes palestiniens en 2014. Ils leur avaient permis de mener des incursions surprise en territoire israélien en passant sous la barrière de sécurité qui ferme les frontières entre le territoire et Israël.

La menace posée par ces tunnels est un enjeu politique important en Israël. Le contrôleur de l'Etat, qui vérifie l'efficacité des politiques gouvernementales, devrait livrer prochainement la version finale d'un rapport, qui s'annonce délicat pour le gouvernement, sur l'impréparation d'Israël à ce danger en 2014.

Des médias israéliens ont fait état d'une nouvelle technologie qui ferait des miracles pour détecter les tunnels. Ils ont aussi rapporté le début de travaux de construction d'un mur, en partie souterrain, autour de la bande de Gaza. L'armée israélienne reste silencieuse sur ces sujets.

Le Hamas est également actif en Cisjordanie, territoire palestinien séparé de la bande de Gaza par Israël et occupé par l'armée israélienne.

Israël a annoncé jeudi avoir arrêté six membres d'une cellule du Hamas en Cisjordanie, accusés d'avoir planifié des attaques anti-israéliennes à l'arme à feu et l'enlèvement d'un otage qui aurait servi de monnaie d'échange contre des prisonniers palestiniens.

Un septième homme, Ibrahim Abdallah Ghneimat, aurait joué un rôle central dans les plans du groupe, de la prison israélienne où il est enfermé, ont dit les autorités israéliennes.

Cet homme de 58 ans purge depuis 2005 une peine de prison à vie pour sa participation à une série d'attentats dans les années 90 et l'enlèvement en 1996 puis l'assassinat d'un soldat israélien.

Deux des suspects sont ses fils, ont dit les autorités israéliennes. Tous les suspects sont originaires de Hébron ou de villages des environs.

az-scw/dms/lal/bpe