NOUVELLES
08/12/2016 11:57 EST | Actualisé 09/12/2017 00:12 EST

Délai de naturalisation réduit pour les étrangers mariés à des Israéliens de même sexe

Le ministère de l'Intérieur israélien devra permettre aux étrangers mariés à des Israéliens de même sexe d'obtenir la nationalité israélienne dans les mêmes conditions que les époux étrangers de couples hétérosexuels, a indiqué jeudi l'avocat du ministère.

Cette décision de justice fait suite à un procès intenté par l'Association des pères israéliens gays devant la Cour suprême.

L'avocat-général a ordonné que le délai de naturalisation pour les partenaires étrangers d'un couple homosexuel passe de sept à quatre ans et demi, comme dans le cas des couples hétérosexuels. Le partenaire étranger ne sera plus obligé de renoncer à sa nationalité d'origine s'il devient citoyen israélien.

Les époux devront s'être mariés dans un pays où les unions homosexuelles sont reconnues, ce qui n'est pas le cas en Israël.

L'Etat hébreu en revanche a toujours reconnu à postériori un tel mariage même s'il a été célébré hors de son territoire.

Cette décision est "une grande victoire qui met fin à la discrimination scandaleuse à laquelle faisaient face les couples de même sexe", a déclaré le président de l'Association des pères israéliens gays, Udi Ledergor, cité par la radio publique israélienne.

scw/dv/iw/vl