NOUVELLES
07/12/2016 02:21 EST | Actualisé 08/12/2017 00:12 EST

Un séisme puissant a fait près d'une centaine de morts en Indonésie

MEUREUDU, Indonésie — Un puissant séisme a frappé la province d'Aceh, en Indonésie, mercredi matin, faisant près d'une centaine de morts et provoquant des opérations de sauvetage d'envergure pour retrouver des survivants dans les ruines.

Le major-général Tatang Sulaiman, chef de l'armée dans la province, a indiqué qu'au moins 97 personnes étaient mortes, alors que quatre autres ont été retrouvées saines et sauves dans les ruines. Quatre ou cinq individus seraient toujours enterrées, mais il n'a pas précisé s'ils étaient morts ou vivants.

Des milliers de secouristes, de villageois, de soldats et de policiers faisaient des recherches à Meureudu, une ville durement touchée dans le district de Pidie Jaya, situé près de l'épicentre.

L'agence responsable des désastres dans la province a annoncé que le tremblement de terre avait fait au moins 600 blessés. Quelque 245 édifices ont été gravement endommagés ou complètement détruits — dont 14 mosquées. Des routes ont aussi été sectionnées et des poteaux électriques ont basculé.

La commission géologique des États-Unis a précisé que le séisme de magnitude 6,5 ayant frappé à 5h03 (heure locale) avait pris forme à environ 19 kilomètres au sud-est de Sigli, une ville près du nord de la province. Le séisme n'a pas entraîné de tsunami.

Dans la capitale, le président Joko Widodo a affirmé qu'il avait ordonné à toutes les agences gouvernementales de se mobiliser pour les opérations de secours dans la province d'Aceh, une province conservatrice qui jouit d'une autonomie considérable en vertu d'une entente de paix avec le gouvernement central.

Pour les résidants de la province, ce désastre a ramené des souvenirs douloureux d'un séisme encore plus puissant qui avait provoqué un tsunami, le 26 décembre 2004. Plus de 100 000 personnes avaient perdu la vie seulement dans cette province. 

Plus grand archipel au monde, l'Indonésie est vulnérable aux séismes en raison de sa situation géographique dans la Ceinture de feu du Pacifique, un alignement de volcans qui borde l'océan Pacifique sur la majorité de son pourtour.