NOUVELLES
06/12/2016 23:37 EST | Actualisé 07/12/2017 00:12 EST

Syrie: un colonel russe meurt après un bombardement rebelle à Alep (armée russe)

Un colonel russe, conseiller militaire en Syrie, a été tué à Alep à la suite d'un bombardement des rebelles, a annoncé mercredi l'armée russe.

Plus d'une vingtaine de militaires russes sont morts en Syrie dans le cadre de l'intervention lancée le 30 septembre 2015 par la Russie pour soutenir le régime de Bachar al-Assad.

"Le colonel Rouslan Galitskiï a succombé à l'hôpital des suites de ses blessures. Les médecins de l'armée russe ont lutté pendant plusieurs jours pour sauver sa vie", a indiqué l'armée citée par les agences russes.

L'officier, l'un des plus hauts gradés tués en Syrie depuis le début de l'intervention russe, a été blessé il y a quelques jours lors d'un tir d'artillerie rebelle à Alep-Ouest, zone sous contrôle gouvernemental.

Rouslan Galitskiï, dont la date de la mort n'a pas été précisée, commandait un régiment de chars basé à Oulan-Oude en Sibérie, selon des médias russes.

La Russie a subi ses plus lourdes pertes le 1er août quand cinq personnes sont mortes dans le crash d'un hélicoptère, abattu dans le nord-ouest de la Syrie.

Deux femmes médecins de l'armée russe ont été tuées lundi dans le bombardement de leur hôpital de campagne par les rebelles à Alep, selon Moscou.

pop/kat/cr