NOUVELLES
07/12/2016 04:17 EST | Actualisé 08/12/2017 00:12 EST

Manipulation de taux: JPMorgan Chase va faire appel de la sanction européenne

La banque américaine JPMorgan Chase va faire appel de l'importante amende de 337 millions d'euros infligée mercredi par la Commission européenne pour avoir participé à une manipulation concertée des taux d'intérêt avec d'autres géants bancaires.

"Nous n'avons commis aucune malversation liée au taux d'intérêt de référence Euribor", a indiqué à l'AFP Jennifer Zuccarelli, porte-parole. "Nous allons continuer à nous défendre énergiquement contre ces allégations, en l'occurrence via de probables appels devant les tribunaux européens".

Outre JPMorgan Chase, la Commission a mis à l'amende ses rivales britannique HSBC et française Crédit Agricole pour avoir participé à cette entente. Le montant total des amendes pour ces trois établissements atteint 485 millions d'euros.

Ces trois banques avaient décidé de ne pas accepter une décision de l'exécutif européen en décembre 2013 dans la même affaire, contrairement à leurs concurrentes Barclays, Deutsche Bank, RBS et Société Générale.

A l'époque, la française Société générale, l'allemande Deutsche Bank et la britannique RBS s'étaient vu infliger des amendes, tandis que la britannique Barclays avait bénéficié d'une immunité et échappé à toute sanction pour avoir révélé l'existence de l'entente à la Commission européenne.

lo/vog

J.P. MORGAN CHASE & CO

ROYAL BANK OF SCOTLAND GROUP

HSBC HOLDINGS

DEUTSCHE BANK

CREDIT AGRICOLE

BARCLAYS

SOCIETE GENERALE